Lamangwa

La culture manga

SOURCE : Pourquoi les parents de Chihiro se transforment-ils en cochon ?

1 min read

Bonjour à toutes et à tous,

Je vous transmets ci-joint le passage d’un article que j’ai lu récemment, et dont j’ai trouvé le contenu intéressant.

La métamorphose des parents de Chihiro, symbolise d’une certaine manière la récession japonaise qui a sévi à partir de 1986. En effet, les parents, avec leur avidité et leur appétit sans fin, représentent les acteurs de cette crise économique. Par ailleurs, l’aspect définitif du processus est à l’image des conséquences de la cupidité des êtres humains. Plus tôt dans le film, lorsque la famille de Chihiro découvre le parc à thèmes dans lequel se trouve le restaurant, le père de l’héroïne évoque la crise économique qui a frappé le Japon dans les années 1990, ce qui pourrait confirmer la métaphore socio-économique avancée par l’employé de Ghibli.

Article de Konbini, 2016

Alors, qu’en pensez-vous ?

5 thoughts on “SOURCE : Pourquoi les parents de Chihiro se transforment-ils en cochon ?

  1. Oui, c’est tout à fait ça :).
    J’avais vu ce film la première fois au collège – je n’avais pas compris la métaphore, mais quelques années plus tard j’ai compris l’ampleur du message porté par ce film – Miyazaki ce grand maître :).
    Merci pour ton commentaire, et aussi pour cette référence que je ne connaissais pas.
    Bonne visite sur mon blog :).

  2. quand j’ai lu au cochon porte bonheur de Suk-kyeong Kim j’ai tout de suite repensé à cette scène du voyage de Chiiro. Comme dans le film la cupidité des adultes les transforme (et de façon définitive) en cochons. Un très chouette roman jeunesse coréen qui vaut vraiment le détour

  3. Oui, tout comme F.M.A – les diverses interprétations font, et contribuent aussi à la richesse de ces œuvres. 🙂

  4. Bonjour !

    En effet le cochon, pris à l’opposé de sa valeur chinoise qui est la chance, semble être une métaphore de la cupidité et de la gourmandise. Ils forment une malédiction transcrite à l’écran par la transformation. La crise japonaise de 1986 peut être vu ici, mais chaque personne peut trouver un exemple propre à sa culture ou son histoire. C’est la magie de l’universalité des histoires racontés par Miyazaki.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.